Les idées reçues

Voici une liste d’idées reçues que l’on se fait sur l’ostéopathie. Retrouvez une sélection des “affirmations” les plus fréquentes.

L’ostéopathie, ça peut être dangereux :

Le titre d’ostéopathe est reconnu et encadré par le Ministère de la Santé.
Tous les praticiens formés sauront vous manipuler correctement. En effet lors de l’examen du corps durant votre séance, des tests précis seront faits par l’ostéopathe. Si le praticien trouve une anomalie ou une contre indication à la manipulation, il vous orientera vers un autre professionnel de santé plus compétent pour soulager votre pathologie.

Mon ostéopathe va remettre mes os en place :

On ne peut pas déplacer des os. Si l’os n’est pas à sa place, c’est qu’il y a luxation ou fracture. La douleur sera intense et vous vous dirigerez davantage vers un hôpital que vers un ostéopathe. L’expression “remettre en place” provient d’un ressenti des patients. En effet, parfois, ces derniers ressentent un déséquilibre, des douleurs, des blocages ou une asymétrie dans le corps. Ce ne sont pas les OS qui se sont déplacés mais un ensemble de réactions qui crée des restrictions de mobilité, des contractures, des tensions ou encore une réaction nerveuse, ce qui provoque des troubles posturaux. L’ostéopathe sera présent pour redonner du mouvement et ainsi retrouver une posture convenable.

L’ostéopathie c’est que pour le dos :

La douleur ressentie, n’est pas toujours la cause du problème. En effet, l’ostéopathe ne travaille pas toujours sur la douleur puisqu’il cherche la cause de la douleur et parfois, il peut y avoir des surprises. La zone de travail ne se situe pas du tout à l’endroit du mal. Ainsi, vous pouvez avoir mal au dos mais en réalité, c’est votre ancienne entorse à la cheville qui vous fait défaut. Durant la phase d’examen du corps, l’ostéopathe saura cibler les zones qu’il faudra travailler pour soulager le patient et lui redonner de la mobilité & de la motricité. L’ostéopathe intervient sur l’ensemble du corps. Il traite l’origine du problème sur l’ensemble du corps et pas que le dos.

Mon ostéopathe va me craquer les os :

Notez, que les os ne craquent pas, sauf si vous vous faites une fracture. Et dans ce cas, l’ostéopathe ne pourra rien pour vous. Ces petits craquement que vous entendez lors d’une séance sont des petites bulles d’air (effet de cavitation articulaire) qui se forment dans l’articulation et qui viennent exploser lors de la manipulation. Il arrive même parfois que ces “cracs” arrivent après la séance avec votre ostéopathe, une fois chez vous. Autrefois, les ostéopathes utilisaient principalement des techniques structurelles, ce qui a provoqué l’idée reçue d’un craquement. Sachez qu’aujourd’hui, les ostéopathes ont des compétences plus larges et peuvent s’adapter à tous types de problèmes, parfois même, sans craquement.

L’ostéopathie c’est que pour les adultes :

L’ostéopathie est faite pour tous qu’importe l’âge. Il est même recommandé d’emmener un nourrisson faire une séance d’ostéopathie après ses 4 premières semaines surtout s’il y a eu recours à divers objets lors de l’accouchement pour s’assurer que tout est bien en place et qu’il n’y aura pas de désordre lors de sa croissance. Les techniques sont adaptées en fonction de l’âge mais également en fonction des antécédents médicaux et des pathologies actuellement présentes. Les ostéopathes prennent tous types de patient dont les nourrissons, mais également les femmes enceintes.

L’ostéopathie et la kinésithérapie, il n’y a pas de différence :

L’ostéopathie est une thérapie uniquement manuelle de première intention, c’est à dire qu’il n’ y a pas besoin d’ordonnance. L’ostéopathe établie un diagnostic lors de la consultation et vient chercher les problèmes du corps dans leur globalité. Il va s’intéresser à l’origine du problème et agir sur l’ensemble du corps sans pour autant toucher la zone douloureuse. La kinésithérapie est une pratique qui nécessitera une ordonnance du médecin qui passera par divers outils : les mains, des machines (pour les muscles ou les tendons). Le traitement se fait sur des zones à rééduquer, qui peuvent être douloureuses. Le seul point commun que l’on retrouve entre l’ostéopathie et la kinésithérapie est la recherche de mobilité. L’ensemble des moyens mis en œuvre pour cela, sera différent. L’ostéopathie et la kinésithérapie sont complémentaires et peuvent parfois être associées pour optimiser les résultats d’un traitement.

Partagez cet article sur vos réseaux

Découvrir nos articles de blog